1. Où donner? trouver une collecte.

Cliquez sur une ville de votre choix…

Centre national de transfusion Sanguine - Rabat

Centre national de transfusion Sanguine

Adresse : 472, rue Mfadel Cherkaoui, q. Al Irfane RABAT

Téléphones : 05 37 77 49 93 / 05 37 77 51 48 / 05 37 77 59 64 / 05 37 77 39 97

Casablanca

Adresse 1 : Rue mohamed fidouzi des hôpitaux CASABLANCA.

Téléphones : 5222 64532 –

Marrakech

Centre régional de Marrakech  :

Adresse : hopital ibn tofail hôpital MARRAKECH.

Téléphones- Fax : 0524438948

Agadir

Centre régional de Agadir :

Adresse :Lhchach Avenue my ismail Agadir

Téléphones : 05 28 21 51 42

Laayoune

Centre régional de Laayoune  :

Adresse : hôpital Moulay el Hassan ben el Mehdi massira LAAYOUNE.

Téléphones : 0528990976 /  0528996289

Ouarzazate

Centre régional de Ouarzazate :

Adresse : Boulevard sidi Hssain Bennaceur . OUARZAZATE.

Téléphones : 0524882612

Meknès

Centre régional de Meknès :

Adresse : avenue Mohammed v ville nouvelle Meknès .

Téléphones : 05 35 52 06 95

Fès

Centre régional de Fès :

Adresse :Fès Agdal Bab El Ghoul Hôpital  Ghassani Dhar Mahraz

Téléphones :05 35 61 65 62

Oujda

Centre régional d’Oujda :

Adresse : Sidi Ziane Bab Al Gharbi Hôpital Al Farabi     

Téléphones : 05 36 70 36 97

Nador

Centre régional de Nador

Tetouan

Centre régional de Tetouan :

Adresse : avenue Abdelkhalek Torres Moulay el Hassan TETOUAN.

Téléphones : 0539999503

Tanger

Centre régional de Tanger :

Adresse : bd Massira El Khadra TANGER

Téléphones : 05 39 94 24 43

2. Quelques idées reçues sur le don de sang à combattre :

« Je n’ai pas le temps »

Le prélèvement lui-même ne dure que 8 à 10 minutes. Si l’on ajoute le temps de l’entretien préalable avec l’infirmier(e) ou le médecin, puis le temps de repos et de collation, le don de sang prend au total 45 minutes.

« J’ai peur de l’aiguille et de la piqûre »

Personne n’aime les piqûres mais le don de sang ne fait pas plus mal qu’une prise de sang. Ce geste est pratiqué par un(e) infirmier(e) qui a été spécialement formé(e).

« Il faut être à jeun pour donner son sang »

Au contraire, il faut avoir mangé avant de donner son sang afin de diminuer les risques de malaise.

« Il y a déjà assez de donneurs » 

Comme il n’existe aucun produit qui peut remplacer le sang et que la durée de vie des produits sanguins est limitée, le C N T S recherche en permanence de nouveaux donneurs.

« Il existe des risques de contamination »

Donner son sang ne présente aucun risque de contamination. Le matériel de prélèvement utilisé est stérile et à usage unique et le don est supervisé par un personnel médical expérimenté.

« Je serai fatigué(e) après avoir donné mon sang »

Chez une personne en bonne santé, le don n’entraîne dans la plupart des cas aucun effet secondaire. La quantité de sang prélevée représente moins de 10 % du volume total de sang de l’organisme. Par ailleurs, l’organisme régénère rapidement le volume prélevé.

3.   Qui peut donner :

Toute personne en bonne santé, âgée de 18 à 60 ans, pesant plus de 50 Kg et ayant subi avec succès l’examen médical préalable.

cet examen pré-don est pratiqué par un médecin qualifié et agrée par le centre national de transfusion sanguine .

4. Organisation du don de sang :

Assurant le service public de la transfusion sanguine, le C N T S est garant de l’autosuffisance nationale en produits sanguins.

le don de sang est fondé sur des valeurs éthiques, qui constituent un gage de sécurité pour les donneurs et les receveurs.

4. 1. Les 4 valeurs-clefs liées au don :

L’anonymat : seul le C N T S connaît l’identité du donneur et du receveur, ainsi que les données les concernant.

Le volontariat : le don de sang est un acte librement accompli, sans aucune contrainte.

Le non-profit : le sang et les produits sanguins ne peuvent être source de profit.

Le bénévolat : le don de sang est bénévole et ne peut être rémunéré sous quelque forme que ce soit.

4. 2.  Règles générales :

Le jour du don, un médecin ou un(e) infirmier(e) du C N T S s’assurera, au cours d’un entretien confidentiel, que le don ne présente aucun risque, ni pour vous, ni pour le receveur.

Par ailleurs, pour garantir la bonne santé du donneur, un délai de 2 à 8 semaines (selon le type de don) est à respecter entre deux dons.

4. 3. Conseils à suivre pour le don de sang :

Assurez-vous d’être en forme : ne donnez pas lorsque vous vous sentez fatigué(e), ressentez une gêne ou une douleur.

Évitez de venir à jeun : optez pour un petit-déjeuner ou un déjeuner équilibré.

Hydratez-vous régulièrement : n’hésitez pas à boire de l’eau ou des jus de fruits avant et après le don.

Pour un premier don, se présenter avec une pièce d’identité : carte nationale d’identité, Disposer d’une adresse postale pour recevoir des informations ou des documents de la part du CNTS .

 4. 4. déroulement du don :

L’accueil :

A votre arrivée, vous êtes accueilli(e) par un agent d’accueil qui enregistre votre dossier .

L’entretien pré don :

A l’occasion d’un entretien confidentiel, un médecin ou un(e) infirmier(e), spécialement habilité(e) pour cela, étudie vos réponses au questionnaire .

Il(elle) s’assure ainsi que votre don est sans danger pour vous, donneur, comme pour les patients qui recevront les produits sanguins issus de votre don. Si vous n’êtes pas apte au don, il(elle) vous en explique les raisons .

Le prélèvement :

Il est effectué par un(e) infirmièr(e) habilité(e).

Le repos et la collation :

Après un don de sang, il est important de bien s’hydrater et de se reposer pendant au moins 20 minutes, durant lesquelles une collation vous est offerte. Profitez de ce moment convivial en compagnie des autres donneurs pour vous détendre, sous la surveillance du personnel du Centre National de Transfusion Sanguine.

Bien que le volume sanguin se reconstitue rapidement après un prélèvement, il est conseillé de ne pas pratiquer d’effort physique intense dans les heures qui suivent le don

5. Le parcours de la poche de sang :

Une fois prélevé, le sang n’est jamais transfusé directement à un patient. Il suit un parcours extrêmement balisé, en 4 étapes, qui le conduit en toute sécurité du donneur au receveur.

5. 1. La préparation :

La poche prélevée est filtrée (on enlève les globules blancs) puis centrifugée pour en séparer les composants (globules rouges, plasma et plaquettes issus d’un don de sang total). En effet, on ne transfuse jamais au malade du sang total mais uniquement le composant dont il a besoin.

5. 2. La qualification biologique des dons :

Les tubes-échantillons recueillis subissent une série de tests biologiques, en vue de dépister notamment des virus et des bactéries qui circulent dans le sang. Si les résultats présentent une anomalie, la poche de sang correspondante est écartée et le donneur averti.

5. 3. La distribution :

Préparés et qualifiés, les produits sanguins sont distribués aux hôpitaux et cliniques du pays.